Un jardin potager en permaculture

  • Produire mieux sur moins de surface…
  • Exploiter en respectant les équilibres naturels…
  • Développer une économie solidaire de proximité…
  • Apporter à une clientèle des légumes sains, frais, cueillis mûres…
  • Démontrer qu’une exploitation de surface minime permet de vivre décemment…

Petite présentation du jardin potager familial

 

Je me suis installée en 2017, sur la commune de Liglet dans le département de la Vienne (86). C’est un endroit relativement préservé, entouré de prairie le long de la vallée de la Benaize.

Depuis, j’exploite un jardin potager de 830 m2, comprenant un tunnel de 150m2. De grandes allées de circulation permettant des ponts avec les haies environnantes.

Je réalise l’intégralité de mes plants maraichers en faisant appelle au semencier bio ainsi qu’en récoltant et selectionnant mes propres semences paysannes, me permettant ainsi d’obtenir des variétés adaptées au terroir.

Aprés trois années de travail à améliorer le sol, j’ai choisi de mettre en place des bandes permanantes de cultures, sur lesquelles aucun passage n’est toléré, l’objectif étant de limiter à tout prix le tassement du sol. Les bandes sont ammendées avec du fumier de cheval, et recouvertes de paille.

​Le substrat que j’emploi pour les semis est utilisable en agriculture biologique, les graines et semences potagères le sont aussi, le fumier de cheval provient d’un village voisin et la paille de blé que j’emploi pour le paillage est issue des terres alentours à la ferme.

​Pour protéger mes légumes, renforcer leur défences et leurs amener tout les élèments dont ils ont besoins je confectionne des purins, décoctions, tisanes avec les plantes environnantes du potager, mise en place par nos ailleux.

​​L’intégralité du jardin est équipé de goutte à goutte mis en place sous la paille, l’économie d’eau d’arrosage est alors considérablement réduite par rapport aux divers systèmes d’aspertion.

​En 2019, la ferme Le Cri du Radis se fait certifier ‘biologique’, par ECOCERT.